Le meilleur restaurant du monde est à Modène

14 June 2016
Le meilleur restaurant du monde est à Modène

L'« Osteria Francescana » du chef Massimo Bottura, à Modène, a été sacrée lundi soir à New York meilleur restaurant du monde selon le classement 50Best.
C'est la première fois qu'un établissement italien remporte un prix pour l'ensemble de la culture gastronomique italienne : Massimo Bottura a mis en valeur les grandes matières premières, en premier lieu celles de sa région (le Parmigiano, le jambon cru et le vinaigre balsamique), dont il a fait les piliers de sa cuisine.
« Je tiens à remercier tous mes collaborateurs. Cela a été très difficile. Notre travail est avant tout une œuvre d'art », a déclaré Massimo Bottura. Au rang des grandes qualités qui le distinguent figurent la créativité et l'intuition, ainsi que de grandes connaissances et un sens civique aigu. « La connaissance ouvre la conscience, et la conscience débouche sur la responsabilité. »

C'est à lui que l'on doit le grand projet du Refettorio Ambrosiano durant l'Expo, où les plus grands chefs du monde ont cuisiné en utilisant les restes alimentaires de la manifestation. C'est là un magnifique exemple pour le reste du monde. Il sera répliqué à plusieurs reprises dans les mois à venir, et la première initiative aura lieu dans les favelas de Rio lors des Jeux olympiques.
Le sacre de Massimo Bottura au niveau mondial n'est pas seulement une grande satisfaction et une grande joie pour lui et sa brigade : c'est aussi une belle reconnaissance pour le MADE IN ITALY qui sera exploitée, nourrie et valorisée.

Les dix premières places. L’Osteria Francescana de Modène (Massimo Bottura) occupe la première place du classement des 50 meilleurs restaurants du monde, suivie de El Celler de Can Roca, Gérone (Joan Roca) ; Eleven Madison Park, de New York (Daniel Humm) ; à la quatrième place, Central de Lima (Virgilio Martínez) ; puis Noma de Copenhague (René Redzepi), Mirazur de Menton (Mauro Colagreco) ; Mugaritz de Saint-Sébastien (Andoni Luis Aduriz), Narisawa de Tokyo (Yoshihiro Narisawa), Steirereck de Vienne (Heinz Reitbauer), et enfin Asador Etxebarri de Axpe (Victor Arguinzoniz).